13 novembre, 2016

Poésie & Faux Furry



La blancheur du ciel se fond avec celle de la Terre,
On ne peut distinguer les montagnes des rivières
Sans que l'effort visuel ne soit trop pénible
Pour en saisir un caractère indicible;
Mêlant la neige sur une peau immaculé
Que sur les nombreux sentiers on a vu danser. 


Une coupure poétique pour mettre l'accent sur la mode et sur la nature. 
La fausse fourrure est une arme contre la cruauté du froid. Ce n'est pas le moment de tomber malade, pas en cette étrange saison. 
Cette petite veste touffue apporte douceur et chaleur face au vent glaçant, ce vent qui, une fois calmé au fond d'un verre, me rappelle une poésie d'un certain Apollinaire:

"Automne malade"

 

Automne malade et adoré
Tu mourras quand l’ouragan soufflera dans les roseraies
Quand il aura neigé
Dans les vergers
Pauvre automne
Meurs en blancheur et en richesse
De neige et de fruits mûrs
Au fond du ciel
Des éperviers planent
Sur les nixes nicettes aux cheveux verts et naines
Qui n’ont jamais aimé
Aux lisières lointaines
Les cerfs ont bramé
Et que j’aime ô saison que j’aime tes rumeurs
Les fruits tombant sans qu’on les cueille
Le vent et la forêt qui pleurent
Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille
Les feuilles
Qu’on foule
Un train
Qui roule
La vie
S’écoule

Guillaume Apollinaire, Alcools, 1913


Ce poème valorise la mort de la nature à l'automne venu, bien qu'il est une tonalité triste je le trouve beau et agréable à lire. 
A retenir comme un prélude à l'hiver plus froid encore qu'il n'en a l'air. 

Ju ❣ 




fausse fourrure Gémo / Col-roulé Newlook / Jean taille haute Mango / Cuissardes Gémo / Nail Kiko

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Free Sparkle Purple Cursors at www.totallyfreecursors.com