18 septembre, 2016

Chemisier Côté Cours


Vendredi 16 Octobre 2016, la troupe du Théâtre National de Strasbourg fit la représentation de l’œuvre de Goethe Iphigénie en Tauride, qui est la suite du sacrifice de cette dernière. Ne nous attardons pas sur la pièce mais sur l'ambiance qui trône dans ce lieu d'expression, de liberté des mots où crie la poésie par-delà la scène.Et n'oublions pas que l'art ne s'arrête jamais une fois avoir quitté la scène.

Un mot sur cette pièce mise en scène par Jean-Pierre Vincent: sublime, et cet adjectif ne concerne pas uniquement les protagonistes. Malgré le récit tragique, la folie d'un orphelin, le désespoir d'une sœur et l'envie d'un roi, une femme a fait jouer son propre pouvoir et elle seule pouvait les sauver de leur malédiction avec l'aide de son frère. L'amour, la compassion et le pardon sauve n'importe qu'elle situation. 

Le théâtre est un autre univers, incomparable au cinéma, c'est un lieu où la perfection est requise sur scène puisque si une tirade s'emmêle il est impossible de supprimer le fichier et de rejouer une deuxième fois. C'est pourquoi les acteurs de théâtre impressionnent beaucoup plus que ceux qui jouent derrière la caméra de par leur voix puissante et leur tenue sur scène. On ne voit qu'eux, ils sont ceux qui font vivre les classiques au fil des générations tout en contribuant à leur évolution. Sans oublier qu'une pièce peut être totalement différente selon la mise en scène de l'un ou l'autre metteur en scène. L'art ne se limite pas au texte, les émotions transmises par les acteurs et le travail d'adaptation sont d'autant plus essentiels, surtout dans cette pièce d'Iphigénie en Tauride germanophone au départ. L’œuvre obtenue est stupéfiante.

Voyons une autre forme d'art, le théâtre est synonyme de la tenue correcte exigée. Pour ma part j'ai découvert que les adeptes du théâtre s'habillait simplement mais avec une certaine élégance: une pièce qui rehausse le ton et soigne l'image. Cela peut être un chapeau particulier, des bijoux précieux ou, le plus sobre mais le plus indémodable: le chemisier blanc aux formes sophistiquées. Ici il s'agit d'un chemisier Salsa léger avec des boutons dorés, un col en V rapidement fourré dans un jeans taille haute Mango. Pour finir on appuie sur le bouton "up" avec un collier qui glisse dans le décolleté sans vulgarité.



Le classicisme a depuis longtemps dialogué avec le théâtre et aussi avec nos belles penderies, vous ne pensez-pas que le chemisier blanc reste une pièce obligatoire des armoires?


-Ju❣

Pour plus d'information sur le Théâtre National de Strasbourg, cliquez ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Free Sparkle Purple Cursors at www.totallyfreecursors.com