25 janvier, 2016

Le "Peer Support" vu du Japon


A l'école où je suis scolarisée au Japon on apprend à se soutenir, comme si tous les êtres humains étaient frères et sœurs. Un samedi matin j'ai assisté à un formation de "peer support" qui signifie "le soutien entres pairs" en français. Il s'agit d'un système qui vit le jour aux U.S.A. afin d'aider les personnes souffrantes de diabète et/ou en fin de vie, cependant il est différent au Japon car il ne s'emploie pas uniquement dans les hôpitaux, il a une fonction plus importante et le phénomène prend de plus en plus d’ampleur.

Le peer support (employé au Japon) c'est avant tout l'écoute du discours de l'autre pour l'aider, l'apport de son expérience personnel, le soutien émotionnel, l'aide au travail scolaire (soutien) et beaucoup de communication.
Un supporter soutiendra une personne qui vit la même chose qu'il a vécu ainsi il utilisera les souvenirs de son expérience pour l'aider à surmonter ce qui lui semble difficile ou impossible. Il y a beaucoup de dialogue, il n'y a rien de plus important que la communication et l'expression de ce qu'on ressent.

Le pratiquer à l'école revient à former des groupes avec des individus d'âges et de sexes différents afin d'installer une conversation axée sur plusieurs points de vues et plusieurs récits d'expériences vécues sur tel ou tel sujet. Dans chaque groupe il faut choisir un leader, en général c'est la personne la plus âgée car au Japon on s'adresse respectueusement à quiconque de plus âgé que soit, même si c'est notre ami et qu'il ou elle n'a qu'un an de plus que nous.Hello Julie a vraiment acquis une grande confiance en elle son nouvel article est absolument génial  nous sommes très fière d'elle et de toi car sans ton courage et ta volonté je pense qu'elle aurait coulé  bisous et très bonne journee💖❤😘👍
On écoutera toujours attentivement ses histoires, on en tirera une conclusion ou une leçon qui nous aidera à faire notre propre part de chemin. Les aînés sont comme des guides. Souvent on les prend pour modèles et on s'exerce à devenir meilleur qu'eux, c'est ainsi que l'on évolue.

Il est conseillé, pour que le système de peer support fonctionne correctement, de se réunir plusieurs fois dans la semaine pour discuter des problèmes ou de choses diverses pour passer un bon moment. Dans le cadre de l'école on parlera des examens, des difficultés qu'on a avec un certain sujet ou un problème avec un professeur. Le leader tient un carnet où il y note les dates et les résumés des rencontres. Il observe aussi qui sont ceux qui parlent le moins pour s'entretenir avec eux à part afin que chacun puisse s'exprimer car il est difficile de s'imposer ou d'oser ouvrir la bouche lorsqu'on est timide ou lorsque l'on rougit à peine on prononce une syllabe en public (ndlr: expérience vécue à de nombreuses reprises pour ma part).

C'est souvent avec le même groupe de peer support que l'on se retrouve pour faire nos devoirs et/ou étudier. Là chacun apporte une aide précieuse car tout le monde n'a pas les mêmes facilités selon les matières. Il y a un échange permanent. Alors tout le monde progresse et évolue ensemble, c'est ça le plus important; s'élever plus haut que le mont Fuji.

Dans mon école on se réunit tous les jours pendant un quart d'heure lors du temps de nettoyage. Là on parle de tout et de rien, de nos états d'âmes, de nos joies ou de nos peurs. L'adolescence est un moment difficile où on se pose beaucoup de questions, le peer support est l'occasion de se faire guider à travers cette jungle.
On communique nos émotions à des personnes qu'on ne connait pas, qui ne savent rien de nous la première fois. De cette manière on ne peut pas être jugé.

Retrouver ce groupe me fait du bien lorsque je sens que le mal du pays survient en moi. C'est comme une sorte de thérapie mais il y a plus d'amour, la volonté de surmonter certaines choses se voient plus car si on aide on se fait aider à son tour.

Et cela me donne aussi envie de partager ce concept qui me semble très intéressant. Je compte créer mon propre groupe de peer support lorsque je serais de retour en France afin d'échanger mes expériences et apprendre les fantastiques aventures d'autrui. J'ai appris beaucoup de chose à ce sujet que je tiens à réutiliser afin d'aider ceux qui en ont besoin.
Et voilà qu'un nouveau projet est né. Il rejoint intimement celui de mon premier roman Mu qui arrivera bientôt dans les boîtes aux lettres des souscripteurs. La sortie officielle du livre est prévue pour les mois qui suivront me retour en France, vers la rentrée des classes.
Pour l'occasion je vous dévoile la première de couverture et la quatrième de couverture, je suis très fière du travail des éditions Amalthée avec lesquelles j'ai travaillé, ils m'ont proposé cette couverture merveilleuse et mon cœur s'est emballé.


Réagissez dans les commentaires, si vous avez des interrogations exprimez-les. J'aimerais bien savoir combien de personnes oseraient rejoindre un groupe de peer support à l'école, au collège ou au lycée. Ceci m'aidera à construire mon projet et préparer tout cela calmement.

Merci encore pour Mu, avec la passion tous les rêves se réalisent.

6 commentaires:

  1. Julie chérie, tu est de plus en plus étonnante ton projet est absolument génial, surtout dans ce monde d'indifférence. Bravo.
    Bisous sans limite, Mamie Yo & Papi.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as tout d'une grande Ju', tu es impressionnante. Je t'aime bises de moi MLBF

    RépondreSupprimer
  3. Encore une fois, tu as réussi à m'epoustoufer!!
    Ta sagesse et ta maturité montrent à certains (moi en premier) que l'on peut apprendre de nos enfants, parfois ils peuvent être nos Guides pendant un bout de chemin. Par tes écrits, et pour celui qui a choisi de t'ecouter, tu montres si aisément que la vie est belle et facile si l'on use de gratitude, de compassion et de compréhension.
    Merci d'éclairer mon chemin et d'illuminer ma vie ici et maintenant.
    Mam's🌹

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup maman. Je t'aime très fort <3

      Supprimer

Free Sparkle Purple Cursors at www.totallyfreecursors.com